Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par PCF

decalage.jpg 9 000 privilegiés vont empocher 200 000 euros chacun... Dame Lagarde, la ministre française de l’Économie, est au service des rois de l’argent. Elle a longtemps exercé ses talents d’avocate d’affaires à Chicago ; l’Amérique est donc à la fois son modèle et son idéal, qu’elle partage avec le président de la République. L’ennui est que le “modèle” incarne aujourd’hui les inégalités les plus violentes des pays développés et qu’il y a belle lurette qu’il ne représente plus un idéal quelconque…

Depuis le 1er janvier dernier, les contribuables qui ont acquitté au titre des prélèvements plus de 60 % de leurs revenus sont en droit de réclamer la restitution du trop versé. C’est ainsi que l’héritière des Galeries Lafayette, Marie-Noëlle Meyer, a reçu du Trésor public un chèque de 7 700 000 euros ! C’est dommage que l’événement soit passé presque inaperçu ; et c’est d’autant plus regrettable que 9 000 autres chouchous de la fortune vont être remboursés en moyenne de 200 000 euros chacun. On aurait pu imaginer une grande fête avec eux pour le 14 juillet dans les jardins de l’Élysée avec discours édifiants et timbre souvenir “aux grandes fortunes, la République reconnaissante”…

Et ce n’est qu’un début ! Grâce a Sarkozy, à Mme Lagarde et aux fantassins de l’UMP, le bouclier (!) va se déployer jusqu’à 50 % des revenus et 200 000 bienheureux vont échapper à l’impôt sur la fortune, en particulier grâce à l’abattement de 30 % sur la valeur de la résidence principale…

Ouf ! Ainsi, l’esthète amateur d’une belle demeure évaluée au bas mot à 5 millions d’euros bénéficiera désormais d’un abattement supplémentaire de 500 000 euros et donc sera allégé de 9 000 euros d’impôts. Il y a enfin une justice… Et tous ces banquiers malheureux et ces bourgeois déprimés que Mme Lagarde a observés gare du Nord, en provenance de Londres ou de Bruxelles, le vendredi soir, pour le week-end, vont retrouver la patrie (qu’ils avaient trahie sans vergogne). Quant aux chèques de remboursement par l’État, ils vont se multiplier et, comme la manne céleste, vont apaiser les souffrances des riches.Ainsi, le fameux “abattement sur la résidence” va coûter 115 millions d’euros. Le peuple paiera… Comme dit Mme la ministre, “la France est un pays qui pense : assez pensé maintenant !” Compter suffira.

Non seulement Mme la ministre accompagne le “paquet fiscal” de sa morale à “deux balles”, comme disent les jeunes, mais elle ne convainc pas tous les économistes. Certains estiment que le dispositif va accroître brutalement les inégalités pourtant flagrantes et ne fournira aucun carburant supplémentaire au moteur de l’économie. Il va au contraire encourager “le retour des rentiers” : les titulaires de fortunes énormes, stériles et fossiles.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article