Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par Patrick HELLWICH

Dans des élections de proximité que sont les municipales et cantonales, il faut éviter deux écueils : ceux qui affirment que celles-ci sont des élections strictement locales et ceux qui veulent leur donner purement un caractère national.

Dans le premier cas c’est faire fi des répercussions des politiques nationales sur le local comme :

. par exemple faire supporter par les impôts fonciers les largesses pour les amis de Sarkozy (14 milliards de cadeau fiscal aux plus riches)
· ou encore la carte scolaire, la suppression de postes d’enseignants,
· la décentralisation, sans les moyens de l’Etat, de l’entretien des routes,
. la hausse du coût de la vie, la baisse du pouvoir d’achat et les répercussions sur le budget  de l’action sociale de la ville, etc.

Dans le second cas, c’est une façon de globaliser les choses pour masquer le manque de propositions et appeler à voter contre la politique du gouvernement n’est pas à lui seul un argument électoral valable.

Ces deux attitudes sont irresponsables, non constructives et ne répondent pas aux attentes des citoyens  d’une commune, d’un département.

En fait le national a forcément des répercussions sur le local. La suppression de la gendarmerie à Hénin Beaumont, la réorganisation de la police décidée nationalement ont des répercussions sur le droit des citoyens à un service public qui règle et prévient les conflits. Le refus de la droite parlementaire et du Medef de donner des droits nouveaux aux salariés autorisent des entreprises Héninoises à être des patrons voyous.

Ce préliminaire dit nous avons dans les listes présentées sur Hénin des problèmes :

Exemple : Marine Le Pen dans « La Voix est libre » du samedi 1er mars sur France 3 régionale affirme que les municipales sont des élections locales quand le même jour son père veut utiliser ces élections pour sanctionner Sarkozy.

Autre exemple : le Front National parle  de la sécurité, de la délinquance quand les numéros 1 et 3 du Front National viennent d’être condamnés par la justice. Idem pour l’ancien responsable frontiste du Nord.

Ce double langage se retrouve aussi, certes à un niveau moindre, dans la candidature UMP. A la place du « tous pourris » du Front National nous avons aujourd’hui « je suis un homme neuf » du candidat UMP Laurent Bocquet dont le parti mène une politique « réactionnaire », désastreuse pour la population.

Au-delà de ceux qui cherchent un destin personnel, les habitants d’Hénin Beaumont méritent autre chose, notamment que la ville retrouve son calme et sorte des agitations et gesticulations que le Front National a su entretenir depuis des années.

Nous pensons que l’heure est au rassemblement pour construire et faire reculer la démagogie et le populisme.
Combattre les fermetures d’entreprises et les délocalisations, soutenir l’économie sociale et solidaire, conforter les services publics, développer l’offre en matière de logement en favorisant la mixité sociale…
Les élections municipales et cantonales peuvent être l’occasion de changer le visage de notre ville, d’améliorer la vie de chacun d’entre nous.

Steeve Briois perd facilement son sang froid, j'ai eu l'occasion de m'en apercevoir et cela n'aura d'ailleurs échappé à personne. Ce n’est pas digne d’une personne qui brigue le poste de 1er magistrat de la Ville...
Je m’attends à des attaques personnelles sur son blog, mais pour parodier un personnage politique célèbre, « les faits sont têtus »…
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Mon pauvre David ,inutile de continuer les analyses phylosophico politiques , ou a plaindre qui que ce soit !Je voulais seulement dire : Plaindra bien qui plaindra le dernier !
Répondre
A
A propos du libelle de l'Ar sur David, j'ai posté un petit message de protestation qui a été censuré.J'ai pensé immédiatement à  Jean Jaures qui subissait le même type de coups bas.Faute de pouvoir répondre sur le fond des arguments de Jaures, ses adversaires  d'extrême droite se moquaient de son physique bien replet , de ses habits défraîchis ou de ses diplômes de philosophie..L'histoire a retenu Jaures et sa pensée politique et philosophique toujours féconde....L'histoire d'Hénin-Beaumont oubliera les libelles confus, ridicules et prétentieux de Mr Bocquillon....
Répondre
D
Georges Bouquillon est un homme sympathique et que je respecte. C'est pour cela que je préfère oublier ses attaques personnelles. Son intervention lors de la réunion de la LDH ne m'a pas laissé un souvenir impérissable non plus, mais peu importe.Sur le fond, ce que je remarque, c'est que la stratégie choisie par l'AR les amène à rompre avec les partis de gauche (qualifiés d'appareils peuplés de traîtres en puissance), à mettre en doute les motifs idéologiques - ou à ironiser sur les théoriciens, ça revient au même - des militants de gauche, à accuser les associations de défense des droits de l'homme de connivence avec un premier magistrat honni... Georges Bouquillon et ses amis ne voient plus que des vassaux partout. Si demain la CGT appelait à battre le FN à Hénin-Beaumont, l'AR nous gratifierait à coup sûr d'un article sur la lâcheté de Bernard Thibault... Honnêtement, je plains Georges, Daniel et leurs amis. Ce scepticisme désabusé ne les mènera pas loin.
A
Evidemment quand on n'a pas d'analyse politique (qui fait la cohérence d'un programme municipal ), il ne reste que les coups bas et les attaques personnelles.J'ai lu, sur le blog de l'Ar, un libelle fort déplaisant vis à vis de ta personne, David, et je crains que nos amis "républicains" s'énervent et, sans boussole idéologique cohérente, s'agitent et s'énervent dans tous les sens.Pour pouvoir participer au débat républicain, il faut en effet, émettre des idées précises et argumentées et non pas des propos confus et ridicules sur les personnalités politiques.Le slogan, à la fin du débat sur FR3, lancé par Mme Coget ,"Tout sauf Dalongeville " illustre bien l'absence de réflexion et de bon sens politique de nos pseudos républicains...C'est navrant et consternant pour le débat politique héninois
Répondre
R
"judas deshayes", c'est pas ce que vous disiez il y a encore quelques semaines ???
Répondre
D
Non, pas du tout, je n'ai jamais utilisé de sobriquet infamant, a fortiori contre des ex camarades du Parti.
D
Est-ce Steeve Briois qui a fait circuler des tracts ANONYMES diffamatoires mardi soir ? ou était-ce le maire en qui faisait distribuer  par des employés municipaux ?
Répondre
D
Le PCF a toujours signé ses tracts, mais vous poussez des cris d'orfraie pour des tracts qui sont, en tout état de cause, 100 fois plus corrects que ce que votre gourou peut écrire. Judas Deshayes, Olibrius Creuze, Girouette Legrand, la reine de la vulgarité... Ces sobriquets infamants dont Steeve Briois affuble en permanence ses adversaires politiques le discréditent totalement.