Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Monsieur le Maire, mesdames et messieurs les élus, mes chers collègues, je vote évidemment pour le Compte Administratif 2008 de notre cinéma Espace Lumière.

Le CA 2008 de l’Espace Lumière présente un excédent de fonctionnement de 7 616 € tout en parvenant à éponger près de 5 000 € de dépenses non honorées en 2007 en raison des problèmes de trésorerie que connaissait la Ville d’Hénin-Beaumont.
L’Espace Lumière réalise ces bons résultats malgré une fermeture annuelle de deux mois décidée à contrecœur pour réaliser des économies de fonctionnement. Ces résultats sont le reflet du travail fourni par toute l’équipe du cinéma, dans des conditions difficiles, pour offrir à notre population, aux enfants des écoles, aux adhérents du Temps de Vivre, une programmation variée et de qualité.

Ces résultats d’exploitation sont la preuve que le cinéma municipal est viable et peut faire des bénéfices. Avec un effort supplémentaire en matière de communication, l’Espace Lumière pourrait augmenter de manière substantielle le nombre de ses entrées.
Au lieu de ça, le déficit abyssal de la Ville d’Hénin-Beaumont et les difficultés de trésorerie obligent l’équipe du cinéma à faire avec des bouts de ficelles parce que les transporteurs comme les distributeurs ne sont pas payés en temps et en heure et que la confiance n’est plus au rendez-vous.

Comme vous le savez, Monsieur le Maire, en février, notre programmateur art et essai et intervenant scolaire et un de nos deux projectionnistes ont reçu une lettre le fin de contrat. Signée par Nadine Lenglin, cette lettre est un coup dur pour les deux salariés en question, pour toute l’équipe du cinéma et plus largement pour notre population. La non-reconduction de ces deux contrats a contraint le Conseil d’Exploitation de l’Espace Lumière à proposer la fin de l’exploitation au tout public. La dernière séance a eu lieu le 24 mars dernier et les prochaines séances prévues pour les écoles ou pour le Temps de Vivre ne sont pas assurées à l’heure qu’il est.

Je me suis abstenu lors de cette réunion du Conseil d’Exploitation car je ne cautionne pas ces méthodes irrespectueuses du personnel et qui nous conduisent à abandonner un équipement culturel structurant au service de la jeunesse de nos habitants les plus modestes qui n’ont pas les moyens de se rendre dans le cinéma privé de la zone commercial où les tarifs sont plus de deux fois plus élevés.

Avec le service culturel, j’ai voulu continuer à garder l’espoir et à travailler à une réouverture au public qui soit la plus rapide possible, mais cela implique une réorganisation interne, le recrutement à l’interne dans les services municipaux d’un second projectionniste et le recrutement d’un programmateur art et essai. Cela implique surtout une volonté politique de sauver le cinéma municipal. Cette volonté politique, Monsieur le Maire, je ne suis pas sûr que vous l’ayez.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article