Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

Marie-Serge-Opigez-Jean-Bernard-Deshayes.jpgUne fidélité qui en cachait une autre...

Quelques décennies durant, l’imperturbable visage de Jean-Bernard Deshayes aura symbolisé l’action de la section héninoise du PCF au gré des élections municipales, cantonales et même législatives puisque ce dernier fut antan candidat suppléant auprès d’Yves Coquelle.

Une personnification qui est désormais révolue puisque M. Deshayes vient de prendre la décision de rompre le lien, certes devenu de plus en plus ténu au gré des ans, qui le reliait à la section héninoise. Et notamment à Marie-Serge Opigez, historique compagne de lutte de M. Deshayes, qui, après avoir pendant quelque temps cautionné du bout des lèvres la politique municipale de Gérard Dalongeville, a fini par franchir le Rubicon en se plaçant résolument dans une optique critique de l’action du maire.

D’où, depuis au moins deux ans, un PC héninois à deux vitesses avec, d’un côté, le tandem d’adjoints Deshayes-Creuze à 100 % impliqué dans l’appareil municipal et ayant définitivement abandonné les états d’âme de 2003 ; de l’autre, autour de Marie-Serge Opigez, c’est un noyau beaucoup plus critique qui, jusqu’alors s’était fait discret pour ne pas ajouter à la cacophonie ambiante dans une ville où les partis politiques ont pris la surprenante habitude de parler de plusieurs voix, du PS au PRG...

Une stratégie n’ayant plus cours depuis quelques semaines et l’arrivée à la tête de la section PCF héninoise d’un tout nouveau secrétaire de section David Noël, ayant d’emblée choisi de prendre le taureau par les cornes. Après avoir signé un billet résolument critique quant à la cérémonie des vœux municipaux héninois sur le blog de la section PCF, le nouveau secrétaire de section aura réitéré son optique critique lors d’une interview dans nos colonnes. Un changement de ton dont la première des conséquences est la décision, signifiée la semaine dernière par Jean-Bernard Deshayes au nouveau  « patron » de la section héninoise de quitter la section. Mais pas le parti pour autant.

Joint hier, M. Deshayes s’explique : « Mes idées ne changent pas pour autant mais ce n’est pas possible pour moi d’être en équipe avec Gérard Dalongeville et de le critiquer en même temps... C’est de la logique et de l’honnêteté intellectuelle, c’est tout ! » Une décision dont a pris acte, en fin de semaine, M. Noël : « C’est la conséquence d’un clair constat de désaccord sur la stratégie à mener. S’estimant fier du travail accompli par la municipalité, il a souhaité démissionner de notre section. Je ne sais pas ce qu’il en est de Guy Creuze, on n’a pas eu de nouvelles de lui... En ce qui me concerne, je suis persuadé que le PC a encore de l’avenir à Hénin-Beaumont et qu’il n’était pas sain de le voir ainsi s’aligner sur la politique municipale... ».

Une section qui a désormais sa propre feuille de route et semble en conséquence miraculeusement redevenir fréquentable comme en atteste une récente tentative de prise de contact des responsables locaux du MRC et du PRG avec David Noël. Tentative restée vaine...


P. W.

Légende photo : Désormais, on ne les verra plus ensemble... Depuis la fin de semaine dernière, le divorce est en effet consommé entre Jean-Bernard Deshayes et la section héninoise du PCF.

 Source : La Voix du Nord
  Mardi 07 mars 2006

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article