Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par PCF

Après les résultats du 1er tour, il existe un fort et réel danger de voir le Front National faire main basse sur la ville d’Hénin-Beaumont. Si effectivement cette commune passait sous la coupe de l’extrême droite, les conditions de vie, déjà très dures des Héninois Beaumontois, s’en trouveraient terriblement aggravées. Les tristes exemples de Toulon, Marignane, Vitrolles et Orange ont montré que la gestion d’une commune par le FN était synonyme de corruption, de clientélisme, d’illégalité, de violence, de discrimination, d’exclusion, de racisme et d’incompétence.

L’urgence est à l’Union la plus large pour barrer la route à Marine Le Pen et sa clique. Le temps viendra ultérieurement de faire toute la clarté sur les causes qui ont rendu encore fécond le ventre de la bête immonde.

C’est pourquoi, le Parti Communiste Français, appelle à la constitution au plus vite, autour de Daniel Duquenne, d’une liste de la plus large union de tous les démocrates pour battre dans les urnes l’extrême droite populiste incarnée par Marine Le Pen.

Il faut donc créer toutes les conditions pour que pas une voix ne manque à Daniel Duquenne dimanche prochain.

« Quand les blés sont sous la grêle, fou qui fait le délicat, fou qui songe à ses querelles au cœur du commun combat »

 

Parti Communiste Français
Paris, le 29 juin 2009.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lolo 03/07/2009 09:25

"la gestion d’une commune par le FN était synonyme de corruption, de clientélisme, d’illégalité, de violence, de discrimination, d’exclusion, de racisme et d’incompétence."C'est vrai que la gestion d'Hénin-Beaumont depuis 8 ans, c'est le top... Le problème c'est que beaucoup sont comme moi, ils n'ont confiance ni dans les uns, ni dans les autres.

David NOËL 03/07/2009 09:47



Des brebis galeuses, il y en a partout ; flics ripoux, prêtres pédophiles, notaires véreux... Malheureusement, le monde politique n'échappe pas à la règle et ceux qui dirigent d'une main de fer
la fédé PS du Pas-de-Calais depuis des années ont couvert l'inacceptable : affaire Mellick, affaire Dalongeville... Oui, Daniel Percheron, Jean-Pierre Kucheida et quelques autres sont complices,
mais après avoir dit cela, il reste que 99 % des militants politiques sont des gens dévoués, intègres, désintéressés, attachés à des valeurs.

Le FN et l'AR ont fait campagne contre nous en nous présentant comme des "complices de Dalongeville", ce qui était mensonger et malhonnête. Je milite depuis 2001 à la gauche de la gauche, dans le
mouvement altermondialiste et dans le mouvement social. Pas un instant, je ne me reconnais dans le système mafieux dalongevillien, un système que j'ai combattu avec détermination.
Personne ne peut m'accuser honnêtement d'avoir participé à un front républicain derrière la liste de gauche la mieux placée, puisque c'est exactement ce que tout le monde fait cette année. A la
différence près que Dalongeville, lui, avait ouvert sa liste.

Pour en revenir aux responsables de la situation que sont les "grands" dirigeants du PS départemental, ces gens-là sont vraiment la honte de la classe politique. Moi, j'ai un idéal, je me bats
pour changer la société, je me bats pour une société plus juste et pour une autre façon de faire de la politique et je puis vous assurer que je ne suis pas seul dans ce cas, c'est  aussi le
cas de Pierre Ferrari, de Jean-Pierre Policante, de Christine Coget, de Patrick Piret et de tous les autres qui étaient à nos côtés.

On peut se sentir perdu, mais on n'a pas le droit de dire "tous les mêmes, je vais voter FN". Quoi qu'on pense de Daniel Duquenne et ce que j'ai appris hier de ses méthodes me choque, il
faut voter pour lui pour faire barrage au Front National. S'il est élu dimanche, Daniel Duquenne devra s'expliquer. Les Héninois et Beaumontois ont exprimé leur raz le bol et une envie de
changement. Quelqu'un qui pactise avec le FN, s'acoquine avec Jean-Marie Alexandre et s'arrange pour éliminer tous les partis démocratiques du conseil municipal ne me paraît pas l'homme de la
situation.
Dans l'immédiat, il faut assurer sa victoire, mais dès lundi matin, Daniel Duquenne sera sous surveillance et devra prendre de la hauteur s'il veut redonner du crédit à la parole politique.