Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

Publié par David NOËL

Vendredi soir, les communistes héninois se sont rendus à Courrières, où se tenait une réunion en présence d'Albert Facon, député de la XIVe circonscription, de Christophe Pilch, maire de Courrières et de Dominique Dupilet, président du conseil général.

A l'appel de Rosa Barba, le comité de défense du Bois de Florimond, soutenu par les sections communistes d'Harnes, de Courrières et d'Hénin-Beaumont, nous nous sommes invités à la grand-messe socialiste, salle de l'Harmonie, pour interpeller Christophe Pilch et Albert Facon.

La Voix du Nord de ce matin rend compte de cette manifestation, qui a rassemblé une cinquantaine de militants. Comme je l'ai expliqué dans les colonnes de La Voix du Nord, les communistes défendent évidemment l'emploi, mais en l'occurence, l'implantation de l'usine Nord-Asphalte à Courrières, zone des Chauffours, n'est qu'une délocalisation déguisée.

Nord-Asphalte emploie 35 salariés sur le site de Gondecourt, dans le Nord. L'usine est vétuste et polluante. Classée à risque, elle occupe un site en rase campagne. En déménageant à Courrières, dans la Zone Franche Urbaine des Chauffours pour toucher des subventions, elle met en danger l'environnement et le cadre de vie des habitants d'Harnes et de Courrières et menace le Bois de Florimond. Seuls 6 emplois supplémentaires seraient créés.

Il faut savoir que les 17 hectares du Bois de Florimond constituent un véritable îlot écologique rare : on y dénombre 76 espèces d'oiseaux, 16 races de mammifères, 17 catégories de papillons, 199 types de plantes, dont 33 classées rares ou très rares dans l'inventaire de la flore du Pas-de-Calais. 

Les communistes se mobiliseront avec les riverains pour défendre le Bois de Florimond. Nous n'accepterons pas le diktat de la finance et des chasseurs de primes sur l'environnement.

Nous condamnons avec la plus grande fermeté les propos inacceptables tenus par Albert Facon vendredi soir.

Le député socialiste de la XIVe circonscription s'est emporté, éludant les questions et accusant les militants présents pour défendre le Bois de Florimond de vouloir se "refaire une santé politique".

Ces propos et ces accusations sont indignes d'un socialiste, d'un militant du mouvement social.

Les communistes seront particulièrement vigilants sur ce dossier. Le maire de Courrières a promis une réunion publique le 15 décembre en présence du directeur de Nord-Asphalte et a juré que la décision n'était pas prise. Notre mobilisation peut donc encore faire reculer Nord-Asphalte et les élus socialistes courriérois et nous permettre de sauver le Bois de Florimond.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

COUSIN YVES 30/11/2010 21:57



Bonsoir ,


je fabrique de l'asphalte, depuis , 30 ans, j'habite Lens, et ancien Président d'associations sportives en athlétisme, à Lens.donc facile à retrouver, Nord Asphalte est devenu leader dans la
protection de l'environnnement, en abaissent les températures de l'asphaltes à 160° et ayant un taux d'émissions de poussiére 30 fois inférieurs aux normes Européens.depuis, nous avons embauchés,
3 personnes pour , l'écologie , l'asphalte étanche permet de ne pas de  polluer les nappes phréatiques.Nous canalisons l'eau afin de les traiter, par des systéme elaborés par des ingénieurs
, responsables de notre environnement, je ne les connais , mais, je les en remercie.Dommage pour ma région d'adoption , que l'écologie, ce n'est pas simplement, savoir dire , "je méme le groupe,
mais je ne sais rien" moi je dis, "il y a asser de problémes, pour savoir que les entreprises ne sont pas tous des pourvoyeurs de pollutions.


Si Nord Asphalte est comme cela, alors, je n'ai rien compris, moi , un marin qui a fait le tour du monde


Barba Rossa, ton combat est juste, mais, je suis sur que je protége plus mon lieux de course, mon envirronnement, ma façon de voir pour mes enfants et ma vie d'homme nature,  que toi, je
n'ai plus de fonction bénévole, mais , je suis bénévole à Harnes, Amitiés à tous, je comprend que vous avez perdus beaucoup d'emplois à Harnes, l'écologie, la protection est , une relation de mon
métier depuis 30 ans,.Bien sur , je doute que mon commentaire seras ajouter, ce n'est pas écolo



CMG 04/12/2006 21:50

L\\\'attitude d\\\'Albert Facon n\\\'est guère étonnante. Les mouvements sociaux ne l\\\'interessent pas, les luttes des travailleurs, il s\\\'en moque ou s\\\'y oppose.... Est-il intervenu à l\\\'Assemblée nationale pour soutenir la lutte des jeunes contre le CPE? Les mouvements contre la décentralisation et la réforme des retraites?A-t-il eu un mot pour condamner les délocalisations? pour s\\\'en émouvoir?Souvenons-nous aussi qu\\\'en 2004, il a osé recevoir Steeve Briois à la Communauté d\\\'Agglomération. Monsieur Facon se croît tout permis, il agit tel un petit potentat local qui  écarte ceux et celles qui s\\\'opposent à ses projets.Il n\\\'a de socialiste que le nom.

daniel duquenne 03/12/2006 17:29

Bonjour,J\\\'étais présent à la réunion vendredi soir à Courrières au cours de laquelle j\\\'ai apprécié,   l\\\'intervention du Président du Conseil Général mais ce n\\\'est pas le but de mon propos. Il s\\\'agit bien entendu de votre intervention et de celle du Comité de défense Rosa Barba.Je regrette d\\\'abord,  que le Président du Comité n\\\'a pas eu la possibilité de s\\\'exprimer calmement 10 minutes au mircro comme il l\\\'avait souhaité. L\\\'auditoire aurait mieux compris les enjeux et nous aurions pu ainsi  éviter quelques dérapages verbaux  d\\\'un côté comme de l\\\'autre.Sur le fond, je suis bien sûr défavorable à l\\\'installation de cette usine à deux pas de ce magnifique bois de Florimond qui a coûté, selon les Verts, 1 825 000 € aux contribuables !On ne peut accepter que cet espace boisé,  exceptionnel dans notre secteur, qui fait le bonheur des sportifs, des jeunes et des familles....subisse des pollutions sonores et les odeurs. J\\\'apporte donc mon soutien à Clément DEBUSSCHERE et à tous ceux qui sont contre ce projet qui n\\\'est dicté que par des intérêts financiers.Daniel Duquennesecrétaire de la section socialiste de Hénin Beaumont