Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Tirage-au-sort-conseils-de-quartier-23-03-12--2-.JPGL'élection des conseillers de quartier avait lieu vendredi soir, dans le hall de l'hôtel de ville d'Hénin-Beaumont, en public et sous la surveillance de représentants de la municipalité, de Gérard Delsaux représentant la société civile et de Laurent Brice représentant le groupe Front national.

Initialement, le tirage au sort aurait dû avoir lieu le 5 mars, mais faute de participation suffisante, notamment pour le village de Beaumont, la municipalité avait décidé de rallonger le délai de deux semaines comme l'a rappelé le premier adjoint, Georges Bouquillon.

Les conseils de quartier sont obligatoires dans les villes de plus de 80 000 habitants depuis 2002. Dans les villes qui ont entre 20 000 et 80 000 habitants, ils sont facultatifs. A Hénin-Beaumont, ils existent depuis 2004. Leur création a sans doute été un moyen pour l'ancien maire de consolider une majorité municipale vacillante en coupant l'herbe sous le pied des l'opposition de gauche. Après sa réélection en 2008, Gérard Dalongeville avait tenu à ce qu'ils ne soient plus présidés par l'adjoint de quartier, mais par un président élu parmi les membres du conseil de quartier, ce que beaucoup avaient considéré comme une manière pour le maire de s'assurer des relais dans chaque quartier, mais qui n'était pas si idiot. C'est l'ironie de l'histoire : quelque part, les mauvaises intentions de Gérard Dalongeville ont tout de même permis de poser les bases de la démocratie participative à Hénin-Beaumont.

A son arrivée au pouvoir, la nouvelle municipalité a logiquement souhaité réfléchir à la remise en oeuvre des conseils de quartiers. La réflexion, confiée à Georges Bouquillon a pris du temps et a finalement débouché sur un vote, lors du conseil municipal du 30 novembre dernier, qui a fixé la composition des conseils de quartiers.

La municipalité a choisi de conserver 4 conseils de quartier reprenant le découpage de 2004 auquel les Héninois sont maintenant habitués. Chaque conseil, sera composé de 31 membres, répartis en quatre collèges :

- Le maire ou son représentant
- 12 membres du collège des habitants : 6 membres tirés au sort à un appel à candidatures et 6 membres tirés au sort sur les listes électorales.
- 6 représentants de la société civile tirés au sort parmi les candidatures des artisans, chefs d’entreprise, enseignants, professions libérales…
- 6 représentants d’associations tirés au sort suite à l'appel à candidature passé auprès des présidents d’association.
- Enfin, 6 élus municipaux, 4 issus du groupe majoritaire et 2 issus du groupe de l’opposition

Vendredi soir donc, dans le hall de l'hôtel de ville, quatre urnes étaient alignées, une pour chaque quartier et pour chaque urne, c'est un enfant qui a tiré au sort les bulletins, pas très nombreux. Comme la municipalité s'y était engagée, le tirage au sort était public. Si dans chaque quartier, le collège des habitants a logiquement été pourvu, il n'en a pas toujours été de même du collège des représentants de la société civile, faute de participation.

De nombreuses personnalités locales, présidents d'association ou responsables politiques qui avaient joué le jeu et déposé leur candidature siègeront dans les conseils de quartier : Pierre Delforge, président des ACPG-CATM-TOE et Veuves et militant de la LDH et du Nouvel Elan, Bernard Dubois, président de l'APE du collège Jean Macé, Roger Grard, président du club de guitare folk de l'Amicale Laïque, secrétaire de la LDH et membre du CA de l'Escapade, Didier Cailluyère, président de l'Amicale Laïque, Geoffrey Gorillot, porte-parole de la section PS en voie de reconstitution, Pascal Macq, secrétaire du syndicat FO de l'hôpital Charlon et également responsable de cette section PS, Yvelise Dufresnes, présidente de l'Alliance Républicaine, Gérard Delsaux, Jean-Claude Deneux, président de l'Amicale des loisirs du Vieux-Hénin et également des donneurs de sang, Marc Drapier, président de l'association du Champ de l'Abbaye, dont le carnaval des enfants a été un franc succès, le chevènementiste Jean-Pierre Policante, président d'Artois-Sénégal et membre du Nouvel Elan, Christine Coget, qui vient de quitter le MoDem pour rejoindre le PS... Félicitations à eux et à tous ceux que je n'ai pas cités.
Pour ma part, j'ai également été tiré au sort dans le collège des habitants pour le quartier Nord-Ouest. Je siègerai donc au conseil de quartier dont les réunions se tiendront... maison de quartier Maurice Thorez.

Dans une ville où les citoyens ont pu légitimement se sentir trahis par leur ancien maire et où le discours "tous pourris" du FN est plus audible qu'ailleurs, les conseils de quartier peuvent permettre de réconcilier les citoyens avec la politique au sens noble du terme. Faire de la politique, ça commence par s'occuper de la vie des gens dans leur quartier...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article