Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

Candidats-departementales-HB2-fond-rouge.jpgLes Départements assurent les missions qui leur ont été transférées par l’État. L’action sociale représente un poste budgétaire important : protection de l’enfance, insertion des personnes en difficulté, aide aux personnes handicapées et âgées, prévention sanitaire...

Les Conseils généraux, rebaptisés Conseils départementaux, financent l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA) et le Revenu de solidarité active (RSA). Ces prestations pèsent de plus en plus du fait de la crise sociale engendrée par le capitalisme : + 4 % en 2015.

Il faut savoir que l’État ne compense qu’imparfaitement ces dépenses sociales indispensables. Ainsi, la dette de l’État envers le Pas-de-Calais s’élève à 800 millions ! A titre de comparaison, le montant du budget du Pas-de-Calais pour 2015 est de 1,8 milliard d’euros. Exigeons que l’État paie sa dette aux habitants du Pas-de-Calais ! L’État doit 571 euros à chaque habitant du Pas-de-Calais.

Par ailleurs, le Gouvernement et sa majorité PS-MRC-EELV programment une austérité sans précédent. Cette austérité aggrave le chômage et diminue le pouvoir d’achat populaire, au profit des plus riches. Les dotations de l'État au Pas-de-Calais baisseraient de 150 millions sur les 3 prochaines années. Non pas pour réduire le déficit public, mais pour financer les nouveaux cadeaux fiscaux et sociaux au grand patronat du pacte de compétitivité ! Une telle politique est non seulement inefficace mais injuste. Hollande, Valls et leur majorité parlementaire PS-MRC-EELV poursuivent la politique de Sarkozy et de l'UMP en prenant notre argent public pour gaver les actionnaires !

Il est grand temps d’engager une autre politique. Pour 2015, d’après le vote du budget, notre Département continuerait à moderniser et à équiper nos collèges. Il participerait au déploiement du très haut débit en zone rurale, à la réalisation du canal Seine-Nord Europe, une infrastructure indispensable, à la modernisation des ports de Calais et de Boulogne, et même à la rénovation du stade Bollaert. Mais pour combien de temps ?

Avec la réforme territoriale, les compétences des Départements pourraient être dramatiquement réduites. Le Département du Pas-de-Calais serait au final purement et simplement supprimé ! Nous pensons qu’un tel choix doit être ratifié par référendum du peuple français à l’issue d’un vaste débat public. Il n’a jamais été question de tels choix dans les 60 engagements de François Hollande.

Nous le disons solennellement. Il est urgent d’écouter les citoyens et de leur donner la parole pour les politiques qui les concernent. C’est ainsi que nous sortirons de la crise. En construisant des politiques plus justes et plus solidaires pour tous les habitants, en associant les citoyens à toutes les décisions. Nous nous engageons d'ores et déjà à ne pas augmenter les impôts locaux pour les ménages (frais de notaires, taxe foncière sur les propriétés bâties) et souhaitons que les énormes revenus financiers des entreprises soient mis à contribution pour développer nos services publics et pour financer notre modèle social. La France est un pays riche.


Édith BLEUZET-CARLIER
Olivier FISCHER,
Véronique BUARD-DUGARDIN
David NOËL
Candidats aux élections départementales de mars 2015 (canton Hénin-Beaumont 2).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article