Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

« Monsieur Mélenchon, vous assumez d’être parachuté, c’est bien, mais vous avez été réceptionné par des gens qui ont eu des responsabilités dans les affaires Dalongeville, etc... Je vous rappelle que Mme Policante, M. Policante, M. Noël, M. David Noël, Mme Soudé, tous ces gens là étaient adjoints, tous étaient adjoints, ils étaient adjoints de Dalongeville et je vais vous dire même que quand M. Noël s’est fait retirer sa délégation par M. Dalongeville, il était tellement furieux qu’il est allé devant le Tribunal Administratif pour demander à être réintégré. […] Et ils ont tout voté, ils ont voté l’augmentation de 85 % des impôts, vos amis qui vous soutiennent aujourd’hui. »

Sur le plateau de France 3 où elle a débattu avec les autres candidats de la 11ème circonscription dans l'émission La Voix est libre, Marine Le Pen, fidèle à elle-même, a menti.

En vrac :

- Jean-Pierre Policante n'a jamais été adjoint de Gérard Dalongeville. Il était simple conseiller municipal entre 2001 et 2008.
- Sandy Soudé n'a jamais été adjointe de Gérard Dalongeville. Elle était simple conseillère municipale entre 2008 et 2009. Débutante en politique mais volontaire, Sandy a cessé de siéger au bout de trois mois - par la suite, elle me faisait des procurations - et j'en assume la responsabilité. C'est moi qui n'ai pas dû lui expliquer suffisamment clairement que nos ennemis seraient à la fois à l'extérieur, mais aussi dans la majorité au sein de laquelle nous entamions une cohabitation sous haute tension qui se terminerait inéluctablement par un clash. 
- Pour ce qui me concerne, je n'ai eu aucune responsabilité, ni de près ni de loin dans les affaires "Dalongeville, etc..."  (je suppose que le "etc..." vise Jean-Pierre Kucheida). Je n'ai rien à voir, ni de près, ni de loin avec les fausses factures, avec les marchés truqués, avec les remises d'enveloppes de billets qui ont valu à Gérard Dalongeville d'être mis en examen pour détournement de fonds, faux et usage de faux et corruption.
A l'époque, si j'ai accepté de rejoindre Gérard Dalongeville, c'est uniquement par antifascisme et parce que Marie-Noëlle Lienemann promettait de surveiller sa gestion. Comme chacun sait, c'est Marie-Noëlle Lienemann que je voulais comme tête de liste.
Non seulement, je n'ai eu aucune responsabilité dans ces affaires dont j'ignorais tout jusqu'à ce qu'elles sortent dans la presse, mais en outre, dès que le rapport de la CRC est paru en juillet 2008, j'ai publiquement critiqué la gestion de Gérard Dalongeville, me retrouvant exclu du bureau municipal moins de six mois après mon élection. Devenu "adjoint d'opposition", j'ai voté contre l'éviction de mon collègue Pierre Ferrari dont les critiques étaient pleinement justifiées, contre le compte administratif 2008 et contre le budget 2009 qui ne m'apparaissaient pas sincères, à la lecture du rapport édifiant de la Chambre Régionale des Comptes. Gérard Dalongeville m'a alors retiré ma délégation d'adjoint.
Comme l'a rappelé Jean-Luc Mélenchon, j'ai démissionné en mai 2009 afin que les Héninois et Beaumontois puissent retourner aux urnes. Marine Le Pen et Steeve Briois, à l'époque, ont refusé de démissionner. S'il y a eu de nouvelles élections, c'est grâce au PCF et aux républicains.
- Si j'ai saisi le Tribunal Administratif de Lille, ce n'était nullement pour demander à être réintégré comme adjoint de Gérard Dalongeville, mais pour faire reconnaître par la justice administrative le caractère illégal d'un retrait de délégation pour cause de vote contre le budget quand un maire a truqué les comptes. Le Tribunal Administratif de Lille m'a donné entièrement raison sur ce point qui fera jurisprudence.
- Jamais je n'ai voté une augmentation de 85 % des impôts. En 2004, quand cette augmentation a été votée, ni Claudine Policante, ni Sandy Soudé ni moi-même n'étions élus. 

Les propos de Marine Le Pen sont mensongers, calomnieux et à la limite de la diffamation. Leur seul objectif est de me salir et d'essayer, à travers moi, de salir Jean-Luc Mélenchon. C'est peine perdue parce que nous représentons la gauche propre et sans casserole.
Tout le monde pourra aisément vérifier qui ment et qui dit la vérité aux habitants d'Hénin-Beaumont. Marine Le Pen, depuis qu'elle a débarqué dans notre région, n'a cessé de mentir, d'opposer les habitants les uns aux autres et de salir ses adversaires politiques.

La victoire de Jean-Luc Mélenchon dimanche prochain marquera le début de la fin pour la châtelaine de Montretout...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

aufou 07/06/2012 23:56



j'y suis allé 2 fois à auschwitch.


j'y ai pleuré 2 fois.le four crématoire (un détail de l'histoire ,dixit le pére de marion..
durafour -crématoire ,prononcé par cet humoriste funébre).
les cheveux,les lunettes,les dents,les valises en carton (de l'époque),provenant de tous les pays d'europe, le poteau d'éxécution,les baraquements,etc.
j'invite tous ceux qui votent pour ces fachistes et ces  révisionistes, à visiter ces camps de concentration,dans lesquels ,ils remettront les arabes , les roms,les homosexuels,les
communistes,les opposants politiques,les résistants,etc,comme ils le firent de 1941 à 1945 ,pour redonner du boulot à leurs adhérents.,
ni F.N.,ni P.S.
seul, MELANCHON ,peut nous libérer de ces 2 tares.3 jours pour ne pas faire les erreurs précédantes.
ne ratons pas la chance qui se présente à nous.

aufou 07/06/2012 23:25


le 14 mars 2012,
opinion -fiducial ,institut de sondage bidon du figaro et de L.C.I nous annoncait la victoire de sarkosy.son intéret aujourd'hui ,c'est d'annoncer la victoire de marion devant kemel,( recommandé
par dalongeville ),en éliminant jean-luc mélanchon.
et comme disait mon grand-pére :
mort aux cons.
N.B. cet institut ,payé par " l'agité du bocal " était sollicité toutes les 24 H., heureusement,françois vient de le mettre au chomâge.