Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Hénin-Beaumont

Archives

 

Publié par David NOËL

sarkozylependerapageSteeve Briois est coincé et le masque tombe. Le chef de file du FN local, condamné pour diffamation, n'a pas supporté que nos blogs relaient l'information parue dimanche dans La Voix du Nord à propos de la double indemnité qu'il touche. Avec 4 800 € brut d'indemnités mensuelles, Briois s'est augmenté de 100 % comme on peut le voir sur le blog du MJS qui a mis en ligne hier la délibération du conseil régional.

Professionnel de la politique, inutile pour Hénin-Beaumont, le petit cheffaillon du FN local ignore tout du monde du travail, lui qui a travaillé six mois dans sa vie et vit confortablement de ses plantureuses indemnités d'élu.

Très prochainement, un tract reprendra ces révélations accablantes pour le leader de l'extrême droite, bien loin de l'image de "l'enfant du pays" qu'il donne de lui sur ses affiches de campagne.

Absent (comme toujours) des cérémonies de la journée de la déportation, Steeve Briois cautionne les propos de Jean-Marie Le Pen qui a loué l'action du régime de Vichy dimanche sur RTL. Cela aussi, les Héninois et les Beaumontois le sauront. Le leader de l'extrême droite méprise les résistants et les rescapés des camps de la mort. Sans doute un détail de l'histoire pour lui...

Plus haineux que jamais, Steeve Briois attaque Pierre Ferrari sur son blog et prend parti pour... Gérard Dalongeville, approuvant les licenciements politiques de l'ancien maire d'Hénin-Beaumont ! Il faut le voir pour le croire !

Rappel des faits : concepteur du site internet de la ville d'Hénin-Beaumont pour lequel il a obtenu trois arobases, Pierre Ferrari s'est engagé au MJS et s'est élevé contre Gérard Dalongeville. Placardisé, rétrogradé, Pierre Ferrari a refusé de signer le nouveau contrat qui lui était présenté par Dalongeville, qui s'est comporté comme d'habitude en la matière comme un véritable patron-voyou. Pierre Ferrari est allé devant les tribunaux pour faire reconnaître son licenciement de fait pour raisons politiques.

Pour se débarrasser de Pierre Ferrari, Dalongeville continuera pourtant de lui verser des salaires - alors qu'il ne travaillait plus à la ville d'Hénin-Beaumont - afin de le rendre inéligible. La manoeuvre sera dévoilée par la CRC qui mettra en cause dans son rapport le Directeur des Ressources Humaines, qui aurait produit des faux en écriture à la demande de l'ancien maire.

Steeve Briois, qui a multiplié les procès contre la ville d'Hénin-Beaumont reproche à Pierre Ferrari un procès contre la ville d'Hénin-Beaumont et prend le parti des faussaires. Savoureux...

Steeve Briois reproche également à Pierre Ferrari d'avoir fait campagne pour Gérard Dalongeville alors qu'il lui faisait un procès pour licenciement abusif. Et alors ? En 2002 aussi, Jacques Chirac était lourdement soupçonné, mais il était alors le seul rempart contre le FN. Il était de notoriété publique que Pierre Ferrari comme moi n'avions aucune confiance en Dalongeville et avions rejoint la liste d'union de la gauche derrière Marie-Noëlle Lienemann, pas derrière Dalongeville. Avec Pierre Ferrari, nous avons battu le FN qui aurait pu emporter la mairie en 2008 et nous en sommes fiers !

Moins de six mois après les élections de 2008, Gérard Dalongeville retirait la délégation de Pierre Ferrari pour opposition et j'étais le seul élu de la majorité à voter contre son retrait de fonction. Pierre Ferrari et moi avons combattu Dalongeville, voté contre son budget et permis de nouvelles élections et de ça aussi, nous en sommes fiers !

Les pseudos-révélations de Briois ont donc fait pschiitt, comme d'habitude, à l'image de ses "révélations" sur les deux prétendues filles d'Albert Facon embauchées à la région et en fait simples homonymes...

Ces attaques plus grotesques les unes que les autres témoignent de l'embarras de Steeve Briois dont la duplicité vient d'être démasquée et qui est incapable de se justifier. Obsédé par l'assiette au beurre et les indemnités, Briois est prêt à tous les mensonges et toutes les manipulations pour essayer de démolir l'équipe d'Un Nouvel Elan pour Hénin-Beaumont.

Peine perdue, monsieur Briois, nous serons toujours là pour vous barrer la route et dénoncer vos mensonges...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article