Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interviews et reportages sur Méricourt

Archives

 

Publié par David NOËL

Conference-debat-16-06-11--4-.JPGLe PCF 62 et le PRCF 62 organisaient jeudi soir une conférence-débat sur le thème "nation et classe ouvrière" salle Prévert, à Hénin-Beaumont.

La soirée avait commencé par un dépôt de gerbe à la plaque des fusillés de la rue Prévert. Une cinquantaine de personnes était présente pour écouter l'historien Pierre Outteryck, Léon Landini, président d'honneur du PRCF et ancien FTP-MOI, Hervé Poly, premier secrétaire de la Fédération communiste du Pas-de-Calais et Georges Gastaud, secrétaire du PRCF 62, en présence de Georges Hage, ancien député de Douai.

70 ans après la grève patriotique des mineurs du Dahomey et alors que l'extrême droite rêve de rééditer le coup de 2002 en s'appuyant sur l'électorat ouvrier, les intervenants ont exposé leurs conceptions de la nation et proposé des pistes pour reconquérir l'électorat populaire : s'il y a accord entre le PCF et le PRCF contre l'Europe du capital, les deux organisations ont des points de divergence. Georges Gastaud et le PRCF appellent à sortir de l'euro tandis qu'Hervé Poly propose des initiatives immédiates contre le pacte euro-plus, ce pacte des rapaces dénoncé par l'Humanité, contre la vie chère et pour l'augmentation des salaires.

Satisfaites de cette soirée d'échanges et de débat constructive, les deux organisations ont convenu de se retrouver à la rentrée de septembre pour débattre des questions européennes.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
<br /> <br /> En tant qu'observateur "étranger" (même si pas complètement "neutre"), je peux témoigner de la haute tenue de cette réunion.<br /> <br /> <br /> Pour une fois (et ça faisait longtemps), j'ai de nouveau entendu citer Marx,  Lénine et Engels (entre autres), au cours d'une réunion communiste. Il n'est jamais trop tard.<br /> <br /> <br /> Pour une fois aussi, deux conceptions communistes assez différentes (faut avouer), ont pu se confronter loyalement, fraternellement et sans recourir au procès d'intention ou à l'invective (on<br /> avance, on avance).<br /> <br /> <br /> Quelques petites "remarques" quand même (sinon, je m'appellerais plus Makhno) :<br /> <br /> <br /> -Une réunion (même fort intéressante), qui dure plus de deux heures, n'est ce pas un peu long ?<br /> <br /> <br /> -Je comprends bien (surtout à Hénin), que la "fille du sinistre" constitue pour le moins un motif de préoccupation, malgré tout, je trouve que c'est lui faire bien de l'honneur (immérité), que de<br /> consacrer autant de temps à l'analyse de son "cas" (désespéré).<br /> <br /> <br /> Bilan globalement (très) positif.<br /> <br /> <br /> Cordialement<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre